Barack Obama préfère les blondes...

Publié le par Bureau de Washington

Quand Wall-Street part en fumée, Obama fait un tabac. Les sondages sont unanimes. Plus inquiétant pour lui est qu'il s'est remis à cloper.

Le candidat démocrate avait arrêté de fumer à la demande expresse de son épouse Michelle fin 2006. C'est-à-dire juste avant de commencer son odyssée présidentielle. Il fumait alors, explique-t-il "dans le pire des cas" sept à huit cigarettes par jour. Pour s'en passer, il s'est mis à mâcher des nicorettes. Le sevrage semblait fonctionner. Au point que son médecin racontait que depuis "cet abandon Obama dormait mieux et était moins irritable et anxieux". Et le practicien d'ajouter que cela a "certainement aidé à son succès". .

En juin dernier, à l'occasion d'un meeting un spectateur l'interroge sur la date de sa dernière taffe. Barack fait mine ne pas s'en souvenir. Cela fait tellement longtemps, "des mois...alors vous comprenez".
 
 
Pourtant à l'occasion d'une interview accordée récemment à Men's Health magazine qui paraîtra en novembre (l'agence de presse AP Associated Press en a obtenu un extrait), il reconnaît "qu'arrêter de fumer n'a pas été facile, surtout avec le stress de la campagne". Tous les spécialistes de la santé l'affirment. Mieux vaut ne pas choisir le jour “J”, c'est-à-dire une intense période d'activité professionnelle pour arrêter de fumer.  Sinon, les phénomènes de manque seront très difficiles à surmonter. Et effectivement, Obama finit par cracher le morceau. "Vous savez, je me suis parfois laissé tenter par une ou deux cigarettes après les rallies, quand épuisé, je tombais en ruine" à l'arrière des grosses voitures qui le conduisent d'un meeting à l'autre. "Se battre pour la Maison blanche depuis plus de deux ans n'est pas chose facile, il faut bien que je me relâche d'une manière ou d'une autre." confesse-t-il.
 
 
En février 2007, il avait appuyé une proposition de loi visant à protéger les jeunes et les familles de la dépendance au tabac. Du coup, dans l'interview donnée à Men's Health magazine, il s'empresse de rappeler que fumer est mauvais. Il donne même des conseils aux fumeurs pour limiter leur consommation. Pour fumer moins, "il faut éviter de lier" la cigarette à un autre plaisir, explique-t-il. Par exemple, "éviter le matin d'associer café et cigarette. Ne fumer pas  après le repas". "Pas de cigarette non plus à l'heure de trinquer". Quid de la cigarette après avoir fait l'amour? Obama n'en parle pas. La journaliste n'a pas non plus osé relever cet oubli. Ni celle de savoir s'il fume en regardant McCain dégringoler dans les sondages.

Le dernier président américain qui officiellement a reconnu fumer la cigarette, c'était Bill Clinton à moins  que ce ne fût ...le cigare. Et dans ce cas, c'est Franklin D. Roosevelt qui fumait des Camels. Alors qu'Obama préfère les "vraies blondes", c'est-à-dire les Marlboros qu'on appelle en Amérique (depuis une vieille publicité), les "Cowboy Killer".  Ce soir, ce n'est pas dans un
saloon de l'Ouest mais bien dans l'état de New-York qu'aura lieu le dernier débat présidentiel . Tout le monde a pourtant prévu que le sénateur de l'Arizona, John McCain, fera tout pour fumer son adversaire.

 

      
                                                                                                  Benoit Sarrade

Commenter cet article