Palin, de séparatiste (?) à présidente des Etats-Unis

Publié le par Bureau de Washington

 


Ce n'est que la veille de sa présentation au public que Sarah Palin a été informée qu'elle avait été choisie par McCain pour être sa vice-présidente. Indécis pendant longtemps sur l'identité de son "veep", McCain a dû designer précipitamment un colistier. Dans l'urgence, son équipe n'a pas pu éplucher dans le détail la vie de Palin. Du coup, depuis qu'on sait qu'elle est la colistière de McCain, les médias avides de sensationnel cherchent à faire la lumière sur la gouverneure d'Alaska.



La lumière se fait sur Palin
 

A cette fin, les journalistes ratissent les archives des journaux de l'Etat d'Alaska. Ils fouillent aussi les bibliothèques et interrogent la population. Bref, toute la vie de Palin est passée au crible. Après avoir révélé qu’une des filles mineures de Palin est enceinte, les médias s'attaquent maintenant à sa
 carrière politique. Lundi dernier, Lynette Clark, la présidente du parti indépendantiste de l'Alaska (AIP), a assuré à la chaîne de télévision ABC News, que Mme Palin a commencé son parcours politique en 1994 à l'Alaskan Independence Party, un parti qui milite... pour la sécession de cet Etat!


Une déclaration fâcheuse pour le ticket McCain-Palin qui fait campagne sur le slogan « country first ». Devise qui veut faire comprendre aux électeurs que dans cette élection cruciale, les intérêts des Etats-Unis d'Amérique, entité fédérale, doivent prévaloir sur tous les intérêts particuliers.


Palin, présidente d'Alaska?

Sous pression, la campagne de M. McCain vient de démentir les propos de Clark en affirmant que c'est Todd Palin, l'époux de Sarah Palin qui a appartenu au parti sécessionniste. Selon le parti républicain, Mme Palin est enregistrée comme républicaine depuis 1982. Bref, elle n'aurait jamais, jamais appartenu au parti indépendantiste d'Alaska.


Pourtant dans cette vidéo de 2008, on la voit adresser un message de soutien au parti indépendantiste à l'occasion de sa convention. Mme Palin y affirme notamment que le "parti joue un rôle important sur la scène politique de notre Etat". Elle ajoute que son gouvernement veut faire de l'Alaska un "self-suficient state", c'est-à-dire un Etat auto-suffisant économiquement. Elle précise implicitement que tel projet ne serait pas possible sans la bravoure des travailleurs de l'Etat d'Alaska qui sont "les meilleurs des Etats-Unis."

Etant donné le passé médical de McCain (cancer de la peau) et son âge (72 ans), les Américains voteront le 4 novembre conscients que Palin pourrait lui succéder en cours de mandat. A quand des indépendantistes corses ou alsaciens à
l’Elysée ?



                                              Benoît Sarrade
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JP in LA 11/10/2008 09:12

Et si on passait la vie de Obama au crible pour rire? Plein de choses incompatibles avec la fonction souhaitee: origines muslim, copinage avec reverend Wright, avec le terroriste Akers, possible falsification de son certificat de naissance, etc
Mais les media Francais en parlent peu comme par hazard...