Il y a 8 ans Obama n'a même pas pu entrer à la Convention démocrate...

Publié le par Bureau de Washington

Dans quelques heures, Barack Obama, prononcera, 45 ans après le célèbre "I have a dream" de Martin Luther King, un autre discours historique. Celui du premier candidat noir acceptant la nomination d'un grand parti à l'élection présidentielle américaine. Huit ans plus tôt, quand Al Gore prononça son discours d'acceptation à la Convention nationale démocrate de Los Angeles, rien ne semblait le prédire à cet avenir.
 

En 2000, Barack Obama a 39 ans. Il n'est pas un super-délégué, ni même un délégué ou un invité à la Convention de Los Angeles. En fait, il traverse une des pires périodes de son existence. Il vient de perdre une primaire pour un siège de sénateur. Suite à cette campagne infructueuse, il a des problèmes d'argent. De surcroît, son couple bat de l'aile. Malgré tout, un ami le convint d'aller à Los Angeles pour se "faire des contacts". Désireux de tenter sa chance, Obama achète un billet d'avion avec une compagnie aérienne à bas prix (SouthWest Airlines). Incapable sur place de se procurer une invitation à la Convention, c'est depuis un parking de voiture qu'il regarde Al Gore prononcer une partie de son discours. Le même Al Gore qui dans quelques heures introduira son "speech" d'acceptation.

                                                                                          Benoît Sarrade
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article