Petite leçon de populisme!

Publié le par Bureau de Washington

En abricot de la tête aux pieds, à la tribune du Pepsi Center, Hillary a voulu montrer qu’elle est un fruit politique encore consommable.

 

Hier, sur le podium, elle a réussi à faire exploser l’applaudimètre démocrate. Le stade était d’ailleurs tellement plein que les pompiers ont du fermer l’accès aux gradins, pour des raisons de sécurité.

 

Les supporters d’Hillary étaient bien sûr aux anges. Car le camp Obama, tétanisé à l’idée que la réconciliation se passe mal, avait peaufiné une chorégraphie digne d’une comédie musicale de Broadway : Avec en introduction, une bio en image d’Hillary, présentée comme une femme moderne, sur des rythmes rock à faire frissonner même les plus anti-Hillary.

 

Pendant la diffusion de ce spot, des dizaines de volontaires ont discrètement distribué aux 20,000 militants des pancartes avec écrit Hillary en gros, pour qu’elle soit accueillie dans une marrée de panneaux blancs.

 

Mais comme à son habitude, Hillary n’a pas pu s’empêcher de donner  à Barack Obama une petit leçon de populisme : Résolue, combative, pleine d’ardeur et d’empathie, elle s’est présentée comme la défenseur des laissés pour compte du rêve américain. Le cœur de cible de son discours : Les couches populaires et les femmes….comme par hasard, les deux électorats que Barack Obama a le plus de mal à séduire.

 

Si Hillary l’a soutenu publiquement, elle a malgré tout voulu envoyer un dernier message à Obama : s’il veut gagner cette élection, il aura besoin d’elle.

 

Car chez les Clinton, rien n’est vraiment gratuit….surtout pas un soutien politique.

Guillaume Debré

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article