Ces "sales gosses" qui font campagne pour les démocrates

Publié le par Bureau de Washington


"Hillary, n'est pas une femme." "Obama, n'est pas noir." Qui a dit ça? Karl Rove, l'ancien conseiller politique de George W. Bush ou bien un membre de l'équipe de John McCain? En fait, ces inepties sortent de la bouche de jeunes enfants regroupés par un média pro-démocrate dans l'association Swift Kids for Truth.


Pour tourner les plus absurdes attaques contre les candidats démocrates en dérision, le célèbre journal de gauche "the Huffington Post" a créé en 2006 avec les humoristes du site 23/6, le groupe des enfants qui réclame
la vérité. Ces rejetons, absolument adorables, pour montrer que la vérité ne sort pas de la bouche des républicains parodient ces derniers en vous disant droit dans les yeux les pires choses sur les candidats du parti démocrate.


Par exemple, John Edwards est un "total loser". Ou bien "je ne crois pas Hillary". Quand elle était à la Maison Blanche, "elle volait les serviettes". En plus, elle s'habille comme une pouffe. Et puis, y a vraiment rien de très "funny" à imaginer avoir un président qui s'appelle  "Baaraack O-ba-maa".  Vous savez celui qui a pris de la cocaïne. En revanche, les petits garnements félicitent Giuliani pour avoir fait campagne en répétant sans cesse "nine eleven" (en référence aux attentats du 11 septembre 2001) alors que les démocrates eux n'ont pas le courage d'en parler.










Nombre d'éléments font penser ici à une campagne de dénigrement rondement menée par des républicains contre des démocrates. En fait, rien de tout cela. Ou plutôt, on recherche l'effet inverse ici. C'est une satire aux allures d'attaque préventive. Il faut désamorcer les attaques que pourraient lancer des républicains contre des démocrates en les ridiculisant. Et pour tuer l'oeuf dans la coquille, rien de tel que la spontanéité de mômes âgés de 6 à 12 ans.


L'idée de parodier les attaques des républicains avec des mots d'adultes mis dans la bouche d'enfants est née après les élections de 2004.  Une association de vétérans du Viêt Nam, le groupe Swift boat veterans for truth, avait alors détruit la réputation militaire de John Kerry, le nominé démocrate d'alors. De héros de la guerre du Viêt Nam, John Kerry, était devenu un soldat trouillard après que le groupe de vétérans lance une campagne négative énonçant des dizaines d'accusations graves (mensonges supposés et même affirmation de sa participation à des actes de trahison). 

En parodiant les campagnes négatives des républicains, les démocrates espèrent faire passer un message clair aux électeurs. Les républicains sont des débiteurs de sottises. La vérité sur les démocrates n'est donc pas dans les messages que les républicains lancent contre eux.  



Le projet est audacieux. Mais compliqué. Le risque est bien sûr que l'électeur désemparé devant la profusion d'informations qui entoure cette campagne présidentielle prenne le message au premier degré. Ou qu'absolument abasourdi par la violence des propos, il vienne à penser que finalement, c'est vrai, "la vérité sort de la bouche des enfants".

.

Quant aux créateurs des pubs, vous apprendrez sur le site des "SwiftKids" que l'un d'eux dédie sa vie à  sa famille et à ses relations extra-maritales. 




                                                                              Benoît Sarrade

                                                                              
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'abominable Jack dit Lang 12/06/2008 16:56

La politique ne se laisse pas saisir par des enfants, hein Mister Benoit Sarrade. Le malheur c'est que ces pratiques n'ont ni de la politesse ni de la majesté. Ce sont de bons "mauvais" voleurs de morale ces démocrates donc! Ils font partie d'un miroir que leurs esprits met en mouvement pour s'en servir aux mieux de leurs intérêts et non de leurs progénitures! Classique chez eux...