Derrière la camera!

Publié le par blog-elections-americaines-tf1

Les candidats ont déjà tellement fort à faire avec la meute de journalistes américains qui les suit sans cesse que leurs équipes de campagne n’ont souvent pas de temps à perdre avec les medias étrangers !

 

 

 

Couvrir une élection américaine pour une télévision étrangère ressemble donc souvent à un casse-tête chinois…..avec comme règle première : le système D.

 

 

 

D’abord, les équipes de campagne nous ignorent le plus souvent, puisque nous ne leur apportons aucun capitale politique (nos téléspectateurs ne votent pas). Oubliez donc les interviews des candidats….c’est le plus souvent pour les medias américains !

Pour en décrocher une, il faut se mettre en embuscade…attendre à la sortie pour coincer un candidat en espérant qu’il nous parlera !

 

 

(L'equipe de Tf1: Bruce Frankel, Remi Cadoret et Natalia Mendoza en tournage dans le New Hampshire.)

 

 

 

Quelques jours avant la primaire du New Hampshire, les télévisions étrangères avaient été informées, qu’elles n’auraient pas accès aux soirées électorales d’Hillary Clinton ou de Barack Obama. Officiellement pour manque de place. Pour pouvoir raconter l’histoire, il nous fallait des images. L’équipe de Tf1 sur place a donc décidé de se scinder en trois.

 

 

 

Natalia Mendoza, notre monteuse, est restée la soirée entière dans une salle spécialement aménagée dans le lobby d’un immeuble pour recevoir toutes les images diffusées par faisceau et mises à la disposition des télévisions étrangères.

 

 

 

Bruce Frankel, notre producteur/cameraman est allé à une demie-heure au sud de Manchester (New Hampshire) avec sa petite camera DV, au QG de Barack Obama. Il a réussi à s’introduire à l’intérieur et a pu filmer les images des visages attristés des supporters d’Obama.

 

 

 

Remi Cadoret et moi-même sommes allés au QG d’Hillary. A l’arrivée, comme prévu et comme les autres, nous avons été refoulés. Mais après plus d’une heure de discussion, l’un des conseillers d’Hillary Clinton, que nous connaissions et qui visiblement nous avait à la bonne, nous a finalement laissé rentrer. C’est ainsi que nous avons pu filmer et raconter l’arrivée triomphale d’Hillary Clinton et l’atmosphère de liesse dans ce gymnase remplie de supporters.

 

 

 

La primaire démocrate ayant été très indécise pendant 2h40, ce n’est que vers minuit que nous avons quitté le QG. Direction, notre salle de montage dans le lobby de l’immeuble. Là pendant 2 heures nous avons écrit, monté et envoyé par faisceau satellitaire vers Paris le reportage diffusé au 13h de Jean Pierre Pernaut. Vers 4h30 du matin nous allés dormir quelques heures. Réveil à 8h. Puis retour dans notre salle de montage de fortune, pour monter notre reportage pour le 20h de Patrick Poivre d’Arvor. Heureusement qu’ à l’antenne on met du maquillage !

Guillaume Debré

 

 

 

Commenter cet article