« Sujet + Verbe + 11 Septembre = Rudy Giuliani »

Publié le par blog-elections-americaines-tf1

Pour ses supporters, la Floride est le pays de Rudy; c’est en tout cas ce qui est écrit sur les pancartes qu’ils brandissent à chaque meeting. Pour Giuliani c’est son avenir politique qui est en jeu. Apres avoir jouer l’Arlésienne lors des cinq premières primaires (où ses scores ont régulièrement avoisiné les 4%), il doit gagner la primaire de la Floride s’il veut rester en course.

 

Longtemps sa stratégie politique s’est résumée en une seule date : le 11 Septembre 2001. Surfant sur son statut de héros national après les attaques terroristes, il a martelé cette date à tous ses meetings politiques et dans tous ses spots publicitaires (voir la vidéo). Une obsession qui lui a attiré de nombreuses critiques notamment celle du Sénateur Joe Biden qui a affirmé un jour que Giuliani n’arrivait à construire des phrases qu’avec "un sujet, un verbe et le 11 Septembre".

 

Mais depuis la crise des subprimes qui a particulièrement touché la Floride , les électeurs se soucient plus de leur portefeuille que de la menace terroriste ou même de l’Irak. Ajoutez à cela, une bonne dose de problèmes matrimoniaux (il est en à sa troisième femme) et personnels (son bras droit, accusé de corruption, est derrière les barreaux), un programme politique trop à gauche pour la base républicaine et vous obtenez le coktail politique qui a fait exploser Giuliani  en vol. Car il est aujourd’hui troisième dans les sondages en Floride, loin derrière Mitt Romney et John McCain….. une troisième place qui signifie qu'il pourrait bien finir sa carrière politique à New York et non à Washington.

 

Guillaume Debré

 

 

 


Commenter cet article