Rudy Giuliani en drag-queen

Publié le par blog-elections-americaines-tf1


Le naufrage annoncé de l'ancien maire de New York a donc bien eu lieu. Il vient d'arriver piteusement troisième en Floride, quasiment quatrième. C'est fini pour lui. La rumeur annonce qu'il pourrait se retirer mercredi au profit de Mc Cain. Sa stratégie de boycotter les petits Etats qui votent en premier pour se consacrer sur les Grands Etats lui aura donc été fatale. Il n'a pas trouvé son public. Les électeurs républicains se partagent en plusieurs types :

1 les conservateurs sociaux ou plutôt les ultra conservateurs. Ils ne supportent pas l'avortement et pensent que l'homosexualité est une aberration. Ceux là adorent le pasteur Mike Huckabee. Ils n'auraient jamais pu voter pour Giuliani pour plusieurs raisons. D'abord, il est divorcé, ce qui en soit est rédhibitoire mais, en plus, le soir où il s'est séparé de sa femme, il a trouvé refuge chez un couple d'amis gays. Enfin, le coup de grâce, cette vidéo a fait le tour d'Internet, lui déguisé en drag-queen. C'est hilarant mais il ne faut pas s'amuser à cela lorsqu'on envisage d'être un président républicain. 

  

2 Les conservateurs économiques, très attachés à la baisse des impôts coûte que coûte et effrayés par la crise économique. C'est bien un des points majeurs du programme Giuliani mais ces électeurs préfèrent souvent Mitt Romney, le mormon chef d'entreprise, milliardaire, qui a su gérer d'une main de maître les JO de Salt Lake City.  

3 les conservateurs sur les questions internationales qui soutiennent la guerre en Irak et pensent que les Etats-Unis doit aller mettre au pas ses ennemis partout sur la planète. Ceux là ont choisi John Mc Cain, le héros de la guerre du Vietnam qui a toujours soutenu l'invasion de l'Irak. C'est sur eux que Giuliani comptait. Sa campagne uniquement basée sur la peur n'a pas suffit.

 

Giuliani espérait passer pour celui le plus à même de battre les démocrates. C'est raté. Maintenant qu'il est hors course, qui reste-t-il ? Mike Huckabee mais trop ultra conservateur pour avoir une chance. Le duel sera donc Mitt Romney, le mormon milliardaire contre John Mc Cain, le héros du Vietnam centriste de 71 ans. Les Démocrates sont certains que les jeux sont faits : ce sera Mc Cain. On y verra plus clair le soir du super Tuesday, le 5 février. Mardi prochain.

Pierre Grange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article