Il ne manquait plus qu'Al Gore

Publié le par blog-elections-americaines-tf1

C’est la une du Time (ici), pourquoi pas Al Gore, candidat démocrate ? Elle est pas mal celle-là. On pensait que le débat était clos : l’ancien vice-président de Bill, récemment nobélisé, avait dit qu’il ne serait pas candidat pendant les primaires, il n’a pas fait campagne, fin de l’histoire.

 

Cette tribune dans le Time remet tout en cause. Ce n’est que de la politique fiction, un peu tirée par les cheveux mais plausible. Si le parti cherche à sortir par le haut de la guerre Clinton /Obama, il pourrait chercher le sauveur capable d’unir les partisans d’Hillary et de Barack.

Un sondage vient de faire trembler le parti démocrate. Si Obama est candidat, 20% des partisans d’Hillary déclarent qu’ils ne voteront pas démocrate. Et vice et versa, si c’est Hillary, 20% des partisans d’Obama préférerons ne pas voter ou voter républicain plutôt que d’adouber leur soeur ennemi.

  

Et c’est là qu’on se rend compte qu’à la convention démocrate, les délégués peuvent voter pour un autre candidat à la toute dernière minute. Ni Hillary ni Obama n’aura assez de délégués pour obtenir la majorité des voix, alors si les superdélégués (les cadres du parti, il y en 700 sur 4000 délégués) s’entendent pour voter blanc au premier tour, Al Gore peut se présenter dans un second temps, et s’il fait alliance avec Obama qui prendrait alors la place de vice-président, il peut remporter l’investiture.

 

Ca a peu de chance d’arriver mais rien que le fait que certains y pensent montre bien dans quel désarroi se trouve le parti démocrate qui avait tout pour gagner la prochaine élection et qui se torpille lui-même lors de ces primaires fratricides.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Grange

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lissot Jean Claude 04/04/2008 05:18

Après avoir parcouru les différents articles à ce jour ( 04/04 ) , je me suis fait plusieurs réflexions : d'abord , le "Rino" et le franc tireur Mac Cain profite indubitablement de la lutte à fleurets non mouchetés entre Hyllary et Barack , mais plus encore il va réussir à séduire une partie de l'électorat démocrate , notamment par ses positions à contre courant sur le réchauffement climatique , le refus de la constitutionnalisation de l'interdiction du mariage gay etc...( tempérons par sa position ultra post Bush sur l'Irak et l'Iran ) et surtout parce que les Démocrates en ont "ras le bol" des coups bas entre Hyl et Bar . De plus , Al Gore , bien que silencieux parce que sur la réserve , pourrait bien mettre tout le monde d'accord lors de la convention démocrate . Du coup , un duel final Gore - Mac Cain n'est plus vraiment à exclure , même si celà semble improbable ... toute la campagne des primaires a réservé des surprises énormes ! Je crois fondamentalement que Mac Caine ne pourrait pas résister à l'icône Gore , mais , par contre , il aurait à mon sens toutes ses chances face à Hylary ou à Barack ! bref , tout celà , au delà des fanfaronnades politico-médiatiques , nous réserve un suspens jusqu'au bout . Qui aurait pu croire après huit ans de W.B. qu'un candidat républicain ( certes atypique ) aurait une chance de gagner la magistrature suprême ... pas moi en tous cas ... il y a trois mois .
En conclusion , plutôt que de regarder un polar de série B , je prescrirais plutôt la posologie suivante : une demi heure de lecture des derniers évènements avant le coucher et décantation à l'aide du blog un quart d'heure le matin . Non seulement , on suit le polar , mais on est dedans !
Les américains , quoi qu'on puisse penser d'eux , restent vraiment complètement imprévisibles et finalement peut-être plus pertinents qu'on a coutume de le penser de ce côté-ci de l'Atlantique .
un seul mot , non , deux : HALETANT et HITCHCOCKIEN !